Suburgatory | Sun Records | Super Fun Night

Accueil / Société / News société / Après "la charge mentale", Emma s'attaque à "l'attente" des mamans en BD

© emmaclit
Société

Après "la charge mentale", Emma s'attaque à "l'attente" des mamans en BD

par Anais Moine le 21 juillet 2017
429 partages

En mai dernier, la dessinatrice Emma était au cœur de toutes les discussions. En dénonçant avec humour la "charge mentale" des femmes dans une BD, cette ingénieure en informatique et maman d’un enfant ré-ouvrait le débat sur les inégalités homme-femme.

Aujourd’hui Emma revient avec L’attente et le moins que l’on puisse dire c’est que la dessinatrice n’a rien perdu de sa plume acérée. Cette planche, dont un autre volet sera publié prochainement, évoque un sentiment partagé par bien des femmes qui cumulent les casquettes d’employée et de mère de famille.

"L’attente" c’est le moment entre la sortie du travail et l’instant où le papa rentre à la maison. Cet espace-temps, qui semble souvent durer une éternité, où la deuxième journée de travail commence. Déjà épuisées par leur journée de travail, la plupart des mamans doivent en effet aller chercher les enfants à l’école, leur faire prendre le bain, préparer le repas, aider à faire les devoirs, faire dîner toute la petite famille, répéter plusieurs fois de se brosser les dents… Tout cela alors même qu'elles ont vu leur rythme de travail chamboulé par la maternité. Fini les "apéros improvisés entre collègues" et les longs déjeuners au restaurant, désormais, beaucoup doivent se contenter d’un sandwich devant leur écran d’ordinateur afin de pouvoir travailler autant qu’avant tout en finissant plus tôt pour être à l’heure à la sortie de l’école.

Le problème c’est que le rythme de travail du papa lui n’a pas forcément été impacté par l’arrivée des enfants. Alors que la maman attend qu’il vienne l’aider le soir, il n'est pas rare qu'elle reçoive ces mêmes messages, "ne m’attendez pas pour dîner", "je vais boire un coup avec mes collègues", "problème de transport, désolé". Et quand ce dernier arrive enfin, il est parfois plus captivé par son téléphone que par le désespoir de la mère face aux enfants qui refusent d’enfiler leur pyjama.

Le problème selon Emma serait purement et simplement sociétal et résiderait dans le "présentéisme". En France, le fait de passer beaucoup de temps au travail, même sans être forcément très productif, serait mieux perçu pour un homme que de privilégier sa vie familiale.
La solution est simple pour pallier ce problème : la vie personnelle doit passer avant la vie professionnelle. Pourtant, cela engendre de nombreuses autres questions telles que la subvention aux besoins de la famille par exemple. Pourtant, Emma assure avoir trouvé la solution pour "travailler moins en vivant mieux". Le 2ème volet de L’attente sera d’ailleurs exclusivement consacré à ce thème.

On a hâte de lire ça !

En attendant, n’hésitez pas à aller jeter un œil à L’attente juste ici !

Après la charge mentale, cette nouvelle BD d'Emma va plaire aux mamans ! © emmaclit

A lire aussi : Jessica Biel est comme toutes les mamans : fatiguée et débordée ! (photos)

Pour suivre l'actu, abonnez-vous à la newsletter buzz

par Anais Moine 429 partages

vous aimerez aussi

par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin