China | Hong Kong | Watch movie | The Disaster Artist 1080p TrueFrench Film Torrent complet en français

Accueil / People / News people / Triste nouvelle ! L'immense acteur Jean Rochefort est décédé à l'âge de 87 ans...

© Getty images
People

Triste nouvelle ! L'immense acteur Jean Rochefort est décédé à l'âge de 87 ans...

Laure Gautherin
par Laure Gautherin le 9 octobre 2017
2 921 partages

C'est une véritable pointure du cinéma français qui s'est éteinte dans la nuit du 8 au 9 octobre. Symbole de toute une époque et d'un âge d'or du milieu, en phase avec son temps -quoique...-, on se souviendra de lui autant pour sa carrière que pour son impressionnante polyvalence et son style aussi improbable qu'inégalable.

Le cinéma français pleure l'un de ses piliers depuis plus de 50 ans. Jean Rochefort, 87 ans, qui avait été hospitalisé en août dernier, est décédé la nuit dernière dans un hôpital parisien. Cet acteur intergénérationnel qui comptait parmi ses amis aussi bien Jean-Paul Belmondo, avec qui il a fait le Conservatoire, que Johnny Depp, à qui il avait commencé à donner la réplique dans un film dont le tournage a été avorté (L'Homme qui a tué Don Quichotte, de Terry Gilliam en 2000), aura marqué des millions de spectateurs que ce soit par son talent ou sa personnalité (les deux bien souvent). Aujourd'hui, les hommages affluent sur les réseaux sociaux et de nombreux artistes ont exprimé leur chagrin.

Une filmographie monumentale

S'il préférait peut-être les planches au grand ou petit écran, Jean Rochefort n'a pas pour autant chômé depuis ses débuts, ses premières apparitions, à la fin des années 50. En effet, c'est de plus de 110 films, sans compter la quarantaine de téléfilms, qu'il garnira son CV. S'imposant assez rapidement comme l'une des figures incontournable du 7ème art français, l'acteur multiplie les grands rôles sans jamais se contenter de rester fidèle à un genre en particulier. Tragédien autant que comédien il passe du sérieux à l'auto-dérision comme très peu d'artistes savent le faire et s'attire ainsi les faveurs d'un pays entier. On se souvient de lui dans Cartouche, la trilogie Angélique ou la saga du Grand Blond mais aussi, plus récemment, dans Ridicule, Ne le dis à personne, ou encore Astérix et Obélix : au service de sa Majesté. La particularité de Jean Rochefort : tisser des liens d'amitié forts avec la moindre personne avec qui il tournait, si bien que c'est véritablement le milieu entier du cinéma français qui le pleure aujourd'hui.

Cette carrière impressionnante, Jean Rochefort n'en était pas forcément fier. Comme il l'avoue volontiers, certains rôles n'ont été qu'alimentaires. En effet, si c'est nombreux films aurait dû lui garantir un certain confort de vie, sa passion, son "second métier", comme il se plaisait lui-même à l'appeler, l'aura fait vivre autant qu'il l'aura dévoré financièrement.

L'homme qui murmurait à l'oreilles des chevaux

Cette passion, c'était l'équitation. Si on peut dire qu'il avait ça dans le sang, son grand-père étant éleveur de chevaux, Jean Rochefort ne les découvre vraiment en 1962, lors du tournage de Cartouche. Très mauvais cavalier, son coup de foudre pour l'animal s'avère douloureux mais il persiste et devient à son tour éleveur reconnu, cavalier de compétition, dresseur. Il fonde son propre haras, Le Haras de Villequoy, dans lequel il donnera naissance à de nombreux poulains, dont le célèbre Nashville. Il est même à l'origine de la première transplantation d'embryons chez la jument. Sa passion équestre lui vaudra également de devenir consultant exceptionnel pour France Télévisions, pour qui il a commenté diverses épreuves, dont celles des JO d'été de 2004, ainsi que la cérémonie d'ouverture.

Père de famille

En 1961, Jean Rochefort épouse Aleksandra Moskwa, une journaliste polonaise installée à Paris. Ils auront 2 enfants ensemble : Marie et Julien avant de divorcer. Sa relation avec la réalisatrice Nicole Garcia donnera naissance à un fils, Pierre, qui marche dans les pas de son père en devenant acteur, puis un second mariage avec l'architecte Françoise Vidal lui donnera deux filles, ​Louise, née en 1990 et Clémence, née en 1992.

A lire aussi :
Les plus belles gueules du cinéma français

Abonnez-vous à notre newsletter.

par Laure Gautherin 2 921 partages

vous aimerez aussi

par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin
par la rédaction d'aufeminin